• Post last modified:18 novembre 2021
  • Post category:Signes de Vie

Signes de vie Décembre 2021

Le Père Alex et M. le curé Michel

vous souhaitent un joyeux Noël !

Que le Seigneur vous comble de ses bienfaits !

Edito

Quand j’ai appris le décès de l’abbé Empain Robert, certains souvenirs me sont revenus en mémoire. Le Jeudi Saint, fête de l’Eucharistie et des prêtres, nous nous retrouvions autour d’une belle table pour déguster un repas que quelques paroissiennes nous préparaient. Une autre fois, je le rencontrais pour un dîner à l’occasion de mon anniversaire (23/10/57) et j’appris que j’étais né le même jour que lui… mais à 30 ans d’écart (23/10/27). Ordonné prêtre à Chimay en 1958, l’abbé Empain avait été maître d’études, puis professeur au collège St Joseph à Chimay. Ensuite, il a été curé à Sivry, Froidchapelle, Grandrieu, Fourbechies, et doyen de l’unité pastorale de Solre-sur-Sambre. Et il y a déjà 20 ans, il continuait sa mission à Beaumont comme prêtre auxiliaire. Et le 5 octobre dernier, il a fermé les yeux à la lumière de cette terre pour les ouvrir à la lumière de Dieu. Il a été inhumé dans le caveau familial au cimetière de Buvrinnes. Sur la photo-souvenir, on peut y lire : « Le Seigneur fit pour moi des merveilles, Saint est son nom. » (Luc 1, 49)

D’autre part, le 11 novembre dernier, lors de la messe à Merbes-le-Château, on annonçait le décès de monsieur Bédoret Max, à l’âge de 90 ans. Une grande tristesse saisit les paroissien(e)s qui étaient présent(e)s. Personne admirable et attachante,  »Max » était très actif : membre du Cercle d’histoire, de la Fabrique d’église, mais aussi d’autres associations… Et comme vous le connaissiez sûrement, vous vous rappelez tous les bons moments que vous avez vécus avec lui … Nous nous associons à la peine de son épouse Marie-Thérèse et de sa famille.

En vous communiquant l’information de ces 2 décès, je me dis que ces deux personnes très impliquées dans la vie sociale, ont laissé des traces indélébiles – oserai-je dire – de leur passage sur terre, s’impliquant à fond, avec leurs tripes, avec leur coeur, dans toutes les actions qu’ils menaient dans ce monde qu’ils voulaient rendre meilleur. Pour moi, ce sont deux exemples à suivre. Aujourd’hui, la vie continue … et nous ne pourrons vraiment leur rendre hommage que si nous continuons à mettre nos pas dans leurs pas … et rendons grâces pour tous ces hommes qui se dévouent au service des autres, afin que leur exemple aide tous les hommes à construire, malgré leurs différences, une vie plus fraternelle et plus juste.

M. le curé Michel.

Joyeux Noël !

Fin novembre, nous avons fêté le Christ-Roi de l’univers. Fête qui nous invitait à regarder vers l’avenir. En effet, un jour, son Royaume va se mettre définitivement en place. Un jour, le Règne de Dieu va se révéler au grand jour. Un règne de paix et d’amour où l’on pourra vivre heureux pour l’éternité, comme Jésus l’a annoncé, il y a 2000 ans : « Heureux … le Royaume est à vous. ». Et donc, contrairement aux apparences de détresses et de catastrophes de la fin du monde, Jésus veut rassurer et ouvrir à l’espérance. Il veut marquer le changement qui va s’opérer à la fin des temps. Le monde oppressif et inhumain, le monde du mal va disparaître à tout jamais pour faire place à un autre monde, un monde meilleur, le Règne de Dieu. Ce monde nouveau est proche et il a déjà commencé à venir avec Jésus de Nazareth. Et c’est cela que nous fêtons à Noël : l’inauguration du Royaume de Dieu. Avec l’Enfant-Jésus, le Règne de Dieu est déjà-là, mais pas encore en plénitude. Il est en cours de réalisation, il est en marche…

abbé Michel

Ce qui compte, ce n'est pas ce que l'on donne mais l'amour avec lequel on donne. (Mère Teresa)

Inondations, canicules, incendies… Partout sur la planète sur fond de pandémie, les événements climatiques extrêmes se sont multipliés depuis le début de l’été. Et comme pour d’autres crises, les personnes en situation de pauvreté sont souvent les premières à subir les conséquences du changement climatique, sans disposer des leviers pour s’en protéger. Le temps de l’Avent fait entendre l’appel à préparer le chemin du Seigneur. Il est le temps privilégié pour prier, dénoncer et agir pour une société plus solidaire en Wallonie et à Bruxelles. Un temps de l’Avent qui marque cette année, au sein de l’Église catholique de Belgique, plus de cinq décennies de solidarité d’Action Vivre Ensemble avec les personnes exclues et démunies. (Mgr J.-P. Delville)

Soutenir les associatons de lutte contre la pauvreté.
La collecte du troisième dimanche de l’Avent (11 et 12 décembre 2021) est dédiée à l’Action Vivre Ensemble. Toutes les associations soutenues pendant l’Avent sont des lieux où chaque personne en situation de pauvreté retrouve des conditions de vie digne.
Un virement : BE91 7327 7777 7676
D’autre part, une enveloppe accompagne ce feuillet, vous pouvez la remettre avec votre don
soit à la messe ou à M. le curé Michel.
Merci pour votre solidarité !

Mission des grands-parents et transmission de la foi.

« Avec les parents, les grands-parents, surtout dans certaines cultures, jouent un rôle particulier dans la transmission de la foi aux jeunes. Les Écritures, elles aussi, parlent de la foi des grands-parents comme un témoignage pour les petits.
 »L’Église a toujours eu à l’égard des grands-parents une attention particulière, en reconnaissant en eux une
grande richesse du point de vue humain et social, mais aussi religieux et spirituel » (Benoît XVI, 2008).

Face à la crise qui secoue les familles, les grands-parents, souvent plus enracinés dans la foi chrétienne et bénéficiant d’un passé riche en expériences, deviennent des références importantes. En effet, beaucoup de gens doivent souvent à leurs grands-parents leur initiation à la vie chrétienne. La contribution des grands-parents est importante dans la catéchèse à la fois parce qu’ils ont davantage le temps à y consacrer et parce qu’ils ont la capacité d’encourager les jeunes générations grâce au rôle affectif qu’ils jouent auprès d’elles. Leur sagesse est souvent décisive pour la croissance de la foi. La prière de supplication et le chant de louange des grands-parents soutiennent la communauté qui travaille et lutte dans la vie. » (Directoire pour la catéchèse, n°126)

Saint Nicolas

L’extraordinaire popularité de St Nicolas est due à sa légende. On sait seulement qu’il fut évêque de Myre en Asie Mineure (Turquie) au IVè siècle, qu’il aurait été emprisonné pendant la persécution de Dioclétien, et qu’il aurait participé au Concile de Nicée contre l’arianisme en 325.

Parmi les traits les plus connus de sa légende figure la résurrection de trois enfants assassinés et mis au saloir par un aubergiste, ainsi que l’épisode où on le voit jeter par la fenêtre trois bourses d’or chez un voisin qui, faute de dot, destinait ses filles à la prostitution.

Conférence St Vincent de Paul d’Erquelinnes

AFFICHES : « NOEL dans la Cité »

La vente des affiches de Noël nous est d’un grand secours en ces temps difficiles, notamment pour offrir des colis alimentaires plus remplis pour fêter Noël. Alors, n’hésitez pas à acheter une affiche (2 euros) et à la placer à votre fenêtre pour témoigner de l’Évangile.