• Post last modified:15 décembre 2020
  • Post category:Signes de Vie

Edito juillet-août 2020

   À l’heure où je vous écris ces quelques lignes, nous sommes dans la 3è phase du déconfinement, c’est-à-dire dans une période-tampon où on a lâché du lest afin que les personnes retrouvent une vie plus sociale. Mais ne nous voilons pas la face, il faut continuer à respecter certaines limites de distanciation, d’hygiène des mains, de port de masque, de visites dans les homes, et même si les messes peuvent être célébrées dans nos églises, il ne faut pas dépasser un certain nombre de personnes en rapport avec la superficie. Et donc, avec circonspection, j’attends le 1er juillet pour connaître les nouvelles directives du conseil de sécurité qui, j’espère, si la pandémie n’a pas repris de plus belle, pourront permettre une plus grande liberté et ainsi, une amélioration du protocole.

   D’autre part, beaucoup de choses ont dû être reportées comme les Premières communions, les Confirmations, et autres baptêmes et mariages. Toute une réflexion se met en place pour organiser les célébrations entre celles et ceux qui désirent reporter en 2021, à cause des locations de salle, des restrictions actuelles, etc… et celles et ceux qui préfèrent en septembre ou octobre, car « il faut battre le fer tant qu’il est encore chaud ! ». De plus, les messes de défunts n’ont pu être célébrées et donc, il faudra voir comment s’organiser pour cela. Et en même temps, continuer à organiser les différentes fêtes religieuses ou procession, comme la fête de Sainte Thérèse ou la procession de N.-D. de la Thure, mais aussi les Noces d’or et autre rentrée catéchétique.

Travaillons ensemble pour notre Paroisse

  De plus, c’est la fin de mandat de l’Équipe d’Animation Pastorale et du Conseil Pastoral, et donc il est important d’effectuer une évaluation du travail accompli et de retrouver des personnes remplaçantes. À Merbes-Sainte-Marie, Michel Pacquet vient de fêter ses 80 ans et je le remercie déjà pour tout le travail accompli, comme la pose de protection des vitraux de l’église, la réfection de la poutre du plafond, la rénovation de peinture, et pour toutes ses prestations de sacristain et de fabricien. Bref, la vie ecclésiale continue et ce n’est pas une sinécure. Mais je vous dis tout cela pour que vous preniez conscience de la situation et qu’ensemble, nous continuions à construire l’avenir aux couleurs de l’évangile.

M. le curé Michel