• Post last modified:29 septembre 2021
  • Post category:Signes de Vie

Signes de vie Octobre 2021

Edito

Ces derniers temps, j’ai été interpellé par la situation désastreuse des populations à travers le monde : la population afghane qui fuit les Talibans, les Haïtiens qui se réfugient à la frontière entre le Mexique et les U.S.A., les sinistrés des incendies partout dans le monde, et encore aux Ïles Canaries, les victimes des cyclones et autres inondations, … Tout cela à cause des activités humaines, de la surconsommation et de la pollution !

Il est urgent de réagir, d’avoir un sursaut moral, et de prendre les choses en mains pour endiguer l’hémorragie, comme lors du confinement durant la pandémie Covid. L’heure n’est plus aux intérêts personnels et égoîstes de certains ou de nous-mêmes. Pour survivre, nous devons avoir le désir et la volonté de construire un monde pour le bien-être de tous. Greta Thunberg nous invite à une prise de concience : l’intérêt individuel, c’est du passé et l’intérêt commun est notre avenir.

Beaucoup de jeunes ont compris qu’il y a urgence. On doit changer radicalement de mode de vie. Regardons les effets positifs qui se sont produits lors du changement radical de notre mode de vie durant le confinement et constatons qu’une meilleure hygiène de vie nous a été bénéfique, ainsi que pour la planète. Réfléchissons aux solutions à apporter aux problèmes économiques, psychologiques et moraux qui sont apparus durant cette période. Mais surtout, ayons ce désir de construire un monde meilleur, plus vivable pour la majorité des êtres humains. Ne soyons pas des frileux du changement, des constipés … Le ténor Pavarotti disait : « Dans ce monde, il faut naître avec la faim au ventre et avoir une âme de conquérant. Il ne faut pas faire mieux que les autres, il faut donner le meilleur de soi-même. » C’est ainsi qu’en prenant les choses en mains, nous pourrons commencer à construire le Paradis sur terre. À propos du Paradis, il ne s’agit pas de fuir vers un autre imaginaire, ni de régresser vers ce paradis terrestre dont le livre de la Genèse dit qu’il est définitivement perdu. (…) C’est là que le vrai paradis révèle son paradoxe et se défend contre ses parodies : il n’est pas évasion vers un ailleurs, mais la grâce déchirante d’être présent à tous et à chacun, dans une ouverture symphonique, une créativité chorale. (Extrait du livre « Le Paradis à la porte » de Fabrice Hadjadj, 2011)

Alors, soyons sensibles à ce sujet et osons montrer que nous ne sommes pas d’accord avec ces logiques capitalistes qui nous abrutissent par toutes sortes de théories qui, au final, ne nous rendent pas plus heureux. Les associations humanitaires voient déjà dans le monde les dégâts de ces perspectives financières. Et l’entraide St Vincent de Paul d’Erquelinnes constate déjà maintenant une augmentation des demandes d’aide alimentaire.

Personnellement, je n’ai pas la maîtrise de la situation, mais je prie le Seigneur d’éclairer ceux qui nous gouvernent afin qu’ils trouvent des solutions viables pour le bien-être de tous. Et comme le faisaient Sr Emmanuelle, l’abbé Pierre ou Mère Teresa, remontons nos manches et construisons ce monde aux couleurs de l’Évangile.

M. le curé Michel

Mission universelle de l'Eglise

Octobre est le mois de la mission universelle de l’Église. Tous les ans à cette époque les catholiques de Belgique et d’ailleurs manifestent leur solidarité spirituelle et matérielle avec les autres communautés qui, partout dans le monde, annoncent l’Évangile en paroles et en actes, par des gestes concrets de solidarité.

Le mois de la mission extraordinaire d’octobre 2020 a permis de redynamiser notre engagement missionnaire, qui est une tâche quotidienne. En octobre 2021, nous poursuivrons sur la même lancée, de manière à approfondir et accomplir encore mieux la mission que le Seigneur nous donne : Aimer son prochain comme soi-même, et porter la Bonne Nouvelle à travers le monde, en paroles et en actes, notamment par une aide concrète, telle la solidarité avec les sinistrés, et aussi par notre soutien financier auprès des organisations humanitaires.

Missio asbl 199, Bd du Souverain, 1160 Bruxelles
Faites un don : IBAN: BE19 0000 0421 1012

Marie, mère de l'humanité, priez pour nous !

Conférence St Vincent de Paul d’Erquelinnes

Cette année, le traditionnel repas d’automne n’aura pas lieu et sera remplacé par une formule ‘à emporter’.

Les bénéfices permettront de soutenir la lutte contre la situation de pauvreté grandissante dans notre région.

Déjà merci pour votre générosité !

Alerte ! Danger !

Force est de constater aujourd’hui l’ampleur des catastrophes suite aux dérèglements climatiques : cyclones, réchauffements, inondations, incendies, … Il est temps de prendre vraiment conscience du problème et de réagir tous ensemble contre l’aggravation de la situation. Il faut arrêter l’hémorragie !

À la suite de Greta Thunberg, les jeunes se mobilisent. « Si on ne fait rien, on risque de tout perdre ! ». Suite à son encyclique Laudato si, le pape François appelle en 2015 à un changement profond de notre conception du progrès et de nos styles de vie pour sauvegarder notre maison commune. Six ans plus tard, la Terre est plus que jamais en péril. L’environnement humain et la nature continuent à se dégrader. Sur fond de pandémie, partout sur la planète les événements climatiques extrêmes se sont multipliés et sont liés incontestablement aux activités humaines. Et les personnes en situation de pauvreté sont souvent les premières à subir les conséquences de ces dérèglements. Il est urgent que les États prennent leurs responsabilités et agissent pour la sauvegarde de notre maison commune.

(abbé Michel)

La rentrée aux Patros

Bersillies-l’abbaye

le samedi 18 septembre à 16h30, rendez-vous à la chapelle Ste Anne qui a été rénovée par les ouvriers communaux. Le président Florian a raconté l’histoire de la fondation du Patro. L’abbé Michel a béni la nouvelle statue Ste Anne, offerte par Quentin. Ensuite, est venu le verre de l’amitié dans une joyeuse ambiance.
Le patro accueille les enfants les samedis 14h30-17h30.
Contact : Florian 0471/ 86 90 58

Patro Notre-Dame à Grand-Reng :
C’est sous le soleil que, dimanche 19 septembre, les enfants ont été accueillis dans les locaux du Patro, rue Joseph Wauters à Grand-Reng. Les jeunes sont accueillis
les dimanches dès 14h30 jusque 18h.
Contact : 0494/ 77 31 86 ou 0491/19 14 94

Patro Don Bosco à Solre-sur-Sambre :
C’est samedi 2 octobre que le Patro ouvrira ses portes pour accueillir les jeunes pour passer une journée de retrouvailles après un formidable camp près d’Houffalize.
Prochaines rencontres, les dimanches après-midi,
rue St Médard à Solre-sur-Sambre..
Contact : Chloé 0491/ 20 51 51

Le Patro est un mouvement de jeunesse ouvert à tous et attentif aux plus faibles. Convaincus que la diversité est une richesse, guidés par un projet éducatif et d’insertion dans la société, les animateurs contribuent à la construc-tion personnelle et collective des enfants et des jeunes.