Edito Septembre 2020

En cette période de pandémie où j’écris ces quelques lignes, accablé par la chaleur, j’ai un drôle de pressenti-ment, une impression d’inertie, de vie au ralenti, comme si j’étais dans un train qui freine petit à petit en plein milieu de nulle part. On ne sait pas trop ce qui se passe, on se demande où l’on se trouve ? Qu’est-ce qui va nous tomber dessus. Des questions nous viennent à l’esprit : pourquoi le train ralentit ? Est-ce qu’il y a un danger ? Est-ce qu’on peut descendre du train ? Mais le train continue à avancer, doucement, à pas d’hommes. Il continue son petit bonhomme de chemin. De même la vie, en cette période particulière, elle continue… On ne sait pas trop ce qui va arriver, mais le train de la vie continue à avancer. Selon la courbe des statistiques, on nous informe par petites doses des directives sanitaires qu’il faut suivre : Attention au retour des vacanciers !

De plus, en septembre, c’est la rentrée scolaire ! Comment cela va-t-il se passer ? Quelles directives doit-on appliquer ? Bien respecter la distanciation, l’hygiène des mains, mais aussi : former une cellule de vie par classe, ne pas mélanger les groupes lors de la récréation, etc…

Humour : Imaginez le petit garçon en classe demandant pour aller faire pipi, et l’enseignante tournant les pages  des différentes directives sanitaires : « Bon, voyons voir… C’est quoi la procédure à suivre ??? »

Après l’école, il y a la rentrée du caté. Comment faire pour célébrer les Communions qui n’ont pas été faites en mai dernier ? Comment organiser les futures rencontres et les assemblées si on doit respecter un certain nombre de 10 ? 50 ? 100 ? en respectant la distanciation ? Etc…

D’autre part, il y a les messes dominicales. Avec quel horaire ? De plus, on ne peut pas faire les processions ! Ensuite, il y a les baptêmes, les mariages : « Mr le curé, on le fera plus tard, car on ne peut pas se réunir à plus de 10 personnes ! » ou « Tant pis, on va le faire quand même, en comité restreint ! » Quelle drôle de situation !

La vie continue avec le renouvellement de l’E.A.P., du Conseil Pastoral, des personnes-relais. Comme pour le gouvernement belge, je me demande qui souhaite être responsable et m’aider à organiser la vie pastorale dans notre Unité ? Qui veut s’engager pour une période de trois ans ? Qui veut se lancer dans l’aventure pour écrire les pages du grand livre de la vie aux couleurs de l’Évangile ?

Et la vie continue… Le coronavirus est toujours là  et il faut faire avec, dans le confinement, en quatorzaine, mais continuer à vivre ! Certains me disent : «  Vous les chrétiens, vous avez de la chance, vous avez le Bon Dieu avec vous. » Alors, ne désespérons pas, car le Seigneur nous accompagne sur le chemin de la vie.

Laisser un commentaire