Paroisse Saint-Martin de Fontaine-Valmont

Eglise de Fontaine-Valmont

Célébrations

Il n’y a plus de célébrations régulières dans cette église.

Pour vérifier l’horaire, cliquez ICI

Personne Relais

Il n’y a pas de personne-relais pour ce clocher. Avis aux amateurs! Si vous aimeriez vous engager pour faire vivre ce clocher, merci de bien vouloir contacter M. le Curé à l’adresse indiquée dans l’en-tête et dans le pied de page de cette page.

Commune

Entité de Merbes-le-Château

  • Habitants : 1071
  • Superficie : 30,24 km²
  • Cours d’eau : La Sambre

site web: https://www.merbeslechateau.be/

Fontaine-Valmont (en wallon Fontinne-Våmont) est une section de la commune belge de Merbes-le-Château, située en Région wallonne dans la province de Hainaut, sur la Sambre. C’était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977. Anciennement connues sous le nom de Fontaine-au-Mont et Fontaine-au-Val, Fontaine-Valmont est une bourgade riche de son passé d’appartenance aux abbayes historiques de Lobbes et d’Aulne.

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Fontaine-Valmont
Clocher de Fontaine-Valmont
Pierre tombale de «Jene, fille à Monsieur du Fosteau » (+ 26 mai 1589) Au paravent, cette pierre se trouvait dans l’église, près du chœur.
Retable de l’autel majeur - Vers 1902 - Néo-gothique

L’église

En 1873, l’ancien bâtiment du 13°/14° siècles « menaçait ruine ».
Il fut reconstruit en grande partie vers 1892. On conserva néanmoins certains éléments de la voûte ainsi que les colonnes gothiques.
Le grand nombre de pierres tombales, actuellement enchâssées sur les murs extérieurs de l’édifice, datent principalement du XVI° siècle.
On y trouve, entre autres, la tombe d’un seigneur de Leers et de sa femme ; celles de plusieurs fermiers de Dansonspenne ; celle de « Jene, fille à Monsieur du Fosteau »,…
Ceci s’explique par le fait que du très ancien village de Fontaine-au-Val dépendait plusieurs localités voisines : le hameau de Fontaine-au-Mont, Leers, Fosteau (actuellement Leers-et-Fosteau) : Il faudra attendre le début du XIX° siècle pour que Leers-et-Fosteau devienne une paroisse indépendante.
Dotée de vingt vitraux magnifiques représentant différents Saints et Saintes ainsi que d’une rosace exceptionnelle, cette église vaut le détour !

Le saviez-vous ?

L’ancienne église du XIII°/ XIV° siècle, était de taille modeste : 13 mètres de long ! La tour, de style roman, était probablement un reste du temple primitif.

Elle sera fortement remaniée aux XVI° et XVII° siècles. 

Ornement de l'église
Pied du bénitier constitué d’éléments rapportés- 18°- Début 19° siècle.
Sainte Barbe
Episode de la vie d’un Saint - Détail

Saint-Martin de Tours : (° 316 ou 317, + 397)

On le fête le 11 novembre
Patron des maréchaux ferrants, mendiants, policiers et soldats

Né en Pannonie (Hongrie actuelle) de parents païens, élevé à Pavie, il fut enrôlé en Gaule dans la garde romaine impériale à cheval. Converti au catholisisme, c’est à Amiens, qu’ il donna à un pauvre la moitié de son manteau. Après son baptême, il quitta l’armée et mena la vie monastique à Ligugé dans un couvent construit par lui-même, sous la direction de l’évêque de Poitiers, saint Hilaire.
Ordonné prêtre puis évêque de Tours, il donna l’exemple du bon pasteur, fonda d’autres monastères et des paroisses dans les campagnes et mourut à Candes en 397.
Il fut mis au tombeau à Tours le 11 novembre.
Il est considéré comme le plus grand évangélisateur de la Gaule.

Mais pourquoi Martin n’a-t-il donné que la moitié de son manteau ?

Chaque nouvelle recrue de l’armée Romaine recevait de l’empereur ou du sénat la moitié de son équipement, l’autre partie étant payée par le soldat lui-même. Martin n’a donné que la partie du manteau qui lui appartenait. L’autre moitié étant propriété de l’état romain !